Anesthésie [retour Glossaire]

La chirurgie actuelle ne peut se concevoir sans 1'anesthésie, qu'elle soit locale ou générale. 

Invention moderne, les chirurgiens médiévaux l'ignorent, sauf quelques cas particuliers, ainsi qu'en témoigne Guy de Chauliac :"Quelques-uns comme Théodore [il s'agit de Fra Théodorico ( 1200-? ), disciple ( et peut-être même fils ) de Hugo Borgognone de Lucca ( 1180 ? - 1258 ) une des gloires de l'Ecole de Bologne. Guy, en fait se trompe, c'est Hugo , le premier au XIIIème, qui  relance l'utilisation de cette fameuse éponge soporifique, déjà préconisée avant lui par Roger de Parme et Dioscoride], administrent des médicaments qui endorment, afin que l'on ne sente l'incision : tels sont l'opium, le suc de morelle, la jusquiame, la mandragore, le lierre, la ciguë, la laitue. Ils imprègnent de ces sucs une éponge neuve et la laissent sécher au soleil. Quand il en est besoin, ils mettent cette éponge dans de l'eau chaude et la donnent à respirer au patient jusqu'à ce que le sommeil lui vienne. ".

    [page révisée le 16/05/2009]