Anis

 

L'Anis [qu'il ne faut confondre ni avec l'Aneth ( Faux Anis) ni avec l’Anis étoilé, obtenu à partir du fruit du Badanier de Chine, Illicium verum Hook. f. (Magnoliacées)] est la Pimpinella [nom datant du VII°, qui désignait également la Pimprenelle , Sanguisorba, d’où la confusion fréquente entre ces deux plantes dans les textes anciens] Anisum L .[nom latin, grec et arabe de la plante], herbe annuelle, de la famille des Ombellifères, spontanée en Egypte et au Moyen-Orient.

Cultivée dans toutes les régions chaudes depuis l’Antiquité. Introduite en Europe au XVI°.

Les fruits renferment une huile essentielle (2 à 3%) contenant de l’anéthol. La plante est digestive, diurétique, sudorifique, galactogène et antispasmodique.


Au Moyen—Âge quelques chirurgiens, Théodoric, Guillaume de Salicet, Guy de Chauliac, emploient en usage externe les semences d’Anis, comme vulnéraire :

    "Anis, est chaud et sec (...). En fomentation ou cataplasme dans les plaies et apostèmes, il les résout. Il résout l’enflure et tumeur pour cause froide. Il convient aux extrémités des membres "( Guillaume de Salicet ).

     

    "Anis (et fenouil) sont semences chaudes au troisième, seiches au second et sont résolutives"( Guy de Chauliac ).

[page mise à jour le 21/02/2004]