Araignée

    L'idée d'utiliser la toile d'araignée comme hémostatique pour les blessures légères, revient à Celse : " Les cicatrisants sont la myrrhe , l' encens (...) la toile d'araignée même " (L. V, Chap. II).).

    Au Moyen-Age, seul Guillaume de Salicet paraît l'avoir employée : ce fait, entre autres, nous confirme dans la conviction que, contrairement à ce qu'il est habituellement admis, Celse était connu de certains chirurgiens médiévaux, même si son nom n'était pas cité.

      "Toile d'araignée (aranea tela) arrête l'écoulement du sang et, par sa froideur et sécheresse, empêche l' apostème de se faire sur les plaies" ( Guillaume de Salicet).

      [page mise à jour le 22/02/2004]