Aristoloche  [retour Glossaire]

Nom de genre de plusieurs espèces d'Aristolochiacées, plantes herbacées ou ligneuses des régions tempérées et chaudes. On récolte la souche (en particulier de Aristolochia clematis L.) qui contient une substance amère, l'acide aristolochique.

Plante d'utilisation ancienne (Galien et Dioscoride la signalent), elle était, en effet, réputée dans tout le monde gréco-latin,  pour son usage en obstétrique [ce qui correspond parfaitement au nom grec de la plante, de aristos, excellent et locheia, accouchement].

C'est un remède populaire, en France, comme vulnéraire. Elle est également employée comme emménagogue, ocytocique, diurétique, antirhumatismal.


Les chirurgiens médiévaux, Guillaume de Salicet, Henri de Mondeville, Guy de Chauliac, utilisent la poudre de la racine, en application externe sur les plaies, pour les cicatriser et faire régénérer les chairs :

"Aristoloche est très chaude et sèche. La poudre de la ronde (...) modifie les ulcères sordides et malins et les empêche de devenir profonds. Sa poudre, si elle est mêlée à la poudre d'Iris , produit aussi en eux la chair" ( Guillaume de Salicet ).

"Aristolochia, en grec Feralos ou Apiston [ c'est une pure invention de Henri, sans rapport avec la véritable étymologie!], en arabe Zarawand ; on distingue quatre espèces : 1° la ronde [Aristolochia rotunda L.] appelée Malum terrae [littéralement "mal de terre". Actuellement une espèce d'Aristoloche, A. clematitis (cf. dans le texte de Mondeville au n° 3) porte le nom populaire de "poison de terre"] ou Aristoloche femelle ; c'est à elle que s'applique le nom d'Aristoloche, sans aucune désignation ; 2° la longue appelée Dactylis sarracénique ou Aristoloche mâle [Aristolochia longa L.]; 3° l'Aristoloche clematitis ou tritica ; 4° le Pollion ou Polyrrhizon [serait A. pistolachia L. selon Saint-Léger (in Nicaise, Chirurgie de Mondeville)] (...). Toutes les Aristoloches sont chaudes et sèches au 2ème degré, mais suivant Avicenne, chaudes au 2ème degré, sèches au Sème degré" ( Henri de Mondeville, Synonymes des répercussifs, 80 ).

"Aristolochia, racine chaude et seiche au second, avec abstersion et incarnation "( Guy de Chauliac ).

    [page révisée le 16/05/2009]

=