Calament   [retour Glossaire]

Calamintha (du grec kalaminthê, de kalamos, plante herbacée et mintha, Menthe] officinalis Moench (Labiées). Herbe vivace, haute de 30 à 60 cm, dont l'odeur rappelle celle de la Menthe et de la Mélisse [ d'où l'ancienne dénomination du Calament, Melissa calamintha L. : la vraie Mélisse est Melissa officinalis L.].

Le Calament fournit une tisane très agréable, contre les douleurs gastriques, l'aérophagie et les céphalées d'origine digestive. Avec d'autres Labiées aromatiques, il entre dans l'eau d'Arquebuse, remède ancien utilisé comme alcoolat vulnéraire, en usages interne et externe.


Au Moyen-Age, le Calament a grande réputation contre " le hoquet, les éructations, les douleurs d'entrailles, l'aménorrhée" (G. Debuigne, 1974, p. 85). Les chirurgiens comme Guillaume de Salicet et Guy de Chauliac l'emploient en usage externe en tant que résolutif :

"Calament est chaud et sec" ( Guillaume de Salicet )

"Calament est herbe chaude et seiche au troisième, résolutive et attractive " (Guy de Chauliac)

 [page révisée le 17/05/2009]