Cautérisatif [retour Glossaire]

Ce nom [du matin médiéval, cauterizativus , de cauterizare] est donné au Moyen-Age à des médicaments qui provoquent sur la peau le même effet que les cautères.

Les cautérisatifs sont les plus énergiques des médicaments, ils sont souvent dits corrosifs [en particulier arsenic, gentiane, hermodactyle, etc...] : les chirurgiens distinguent en effet, plusieurs degrés dans l'activité de ces médicaments : les plus faibles sont les corrosifs simples, puis viennent les putréfactifs, les caustiques, les escharrotiques [ce terme sera conservé par Ambroise Paré, alors qu'il appellera cathérétiques , les corrosifs simples et septiques, les putréfactifs. ), les ruptoires et les cautérisatifs :

"Le médicament caustique, escharrotique et ruptoire, est celui qui rompt et brusle le cuir, et la chair, et leur complexion. Il gaste et mortifie, et réduit en charbon sans grande douleur. Pourquoy son opération est dite lente ou tardive" ( Guy de Chauliac , VII Traité, Doc.- I, Chap. VllI).

  [page révisée le 17/05/2009]