Cicatrisatif [retour Glossaire]

 

Nom donné aux médicaments vulnéraires qui permettent de cicatriser une plaie.

Dans l'Antiquité romaine, Celse reconnaissait des qualités cicatrisatives à une vingtaine de substances variées, mélangeant celles végétales comme encens , gomme , myrrhe , etc... et celles animales, blanc d' oeuf , colle de poisson, toile d'araignée , etc...

La plupart de ces substances se retrouve au Moyen-Age avec des variantes selon les auteurs, c'est ainsi que la toile d'araignée n'est utilisée que par Guillaume de Salicet. A noter que très souvent ces cicatrisatifs sont également appelés confortatifs, consolidatifs, défensifs, incarnatifs, répercussifs.

Ils sont prescrits sous forme d'emplâtre , d'onguent ou de poudre. A titre indicatif voici la poudre cicatrisatrice préconisée par Abulcasis de Cordoue (L. II, Chap. LXXXIV) :

  • Ingrédients : encens , sang dragon , 2 parties de chaque ; chaux vive (ou éteinte), 3 parties
  • Préparation : piler le tout ensemble, passer au tamis.
  • Mode d'emploi : "remplir la plaie et serrer fortement par dessus de manière que les poudres soient en contact intime [de la plaie] et que l'hémorragie s'arrête". L'auteur arabe fait remarquer que la chaux peut être employée toute seule si l'on n'a pas sous la main, encens ou sang dragon .  

[page révisée le 18/05/2009]