Clystère

Le terme de clystère [du grec klûster, lavement] , désigne "les substances médicamenteuses que l'on appliquait sur les plaies saignantes principalement les substances astringentes et siccatives" (d'après Littré in Pifteau, Chirurgie de Guillaume de Salicet ). Dans le langage actuel, le mot clystère désigne souvent la fameuse seringue (qui n'était pas connue au Moyen-Age).

Le lavement  est très en faveur tout au long du Moyen-Age et perdure jusqu'au XVIII°. Les 3 passages suivants extraits du Malade imaginaire (Molière, 1673), montrent bien l'engouement de cette sorte de traitement :

    Argan - (...) Ah ! Elle m'a mis tout hors de moi ; et il faudra plus de huit médecins et douze lavements pour réparer tout ceci (Acte I, scène IV).

    Mr Fleurant à Béralde - De quoi vous mêlez-vous de vous opposer aux ordonnances de la médecine et d'empêcher monsieur de prendre mon clystère ? (Acte III, scène IV).

    Mr Purgon - Un clystère que j'avais pris plaisir à composer moi-même (Acte III, Scène V).

Pour les chirurgiens médiévaux le clystère [parfois appelé enema ou enemia (chez Guillaume de Salicet , en particulier), du grec : dans le sang] est indispensable dans le traitement des traumatismes :

    "Il est le plus excellent moyen d'éviter l' apostème chaud dans quelque partie lésée du corps que ce soit. On doit beaucoup le louer, surtout dans les blessures de la tête" ( Guillaume de Salicet )

Le clystère est généralement injecté avec un appareil constitué d'une bourse en cuir ou une vessie (qu'on remplit de liquide) fixée sur une canule en bois ou en métal.

Les formules des clystères sont très variables selon les auteurs. A titre d'exemple voici un clystère proposé par Guillaume de Salicet  :

    Ingrédients : bette , mauves , matricaires, mercuriale , violettes , 1 manipule de chaque ; miel , sel , sucre , 5 onces de chaque ; huile commune ou de violette , 3 onces ; casse en bâtons, 1 once.

    Préparation : faire une décoction aqueuse des mauves, violettes, matricaires, bettes, mercuriale. Puis ajouter les autres ingrédients. Passer à colature . Mode d'emploi : administrer tiède.

    11/02/2004

    =