Coing

Fruit du Cydonia vulgaris Pers. (Rosacées), petit arbre de 5 à 8 m de haut, originaire de la France méridionale et cultivé actuellement dans toute l’Europe.

Le suc du fruit renferme des acides organiques, de la pectine, des tanins (galliques et catéchiques : d’où des propriétés astringentes). En usage interne, le Coing est antidiarrhéique, en application externe il est vulnéraire.

Au Moyen-Age, quelques chirurgiens emploient le Coing :

    • soit confit dans le vin pour le régime des blessés (Avicenne et Guy de Chauliac ) :
      • “Coing est fruict froid et sec au second, ou près de là ; il conforte” ( Guy de Chauliac).

    • soit trempé dans l’ huile pour traiter les ulcères :
      • “Coing est froid et sec. Son huile (...) convient aux ulcères scabieux” ( Guillaume de Salicet).

[page mise à jour le 23/02/2004]