Colophonie [retour Glossaire]

Colophonie [de Colophon, ville antique de l’Asie mineure, en Ionie, sur la mer d’Egée d’où l’on tirait cette substance] est le nom médiéval de la colophane ne pas confondre avec la collophane (deux “l”) qui est le phosphate hydraté naturel de calcium] :résidu de la distillation de la térébenthine officinale : elle correspond à la fraction résinique partiellement transformée sous l’action de la chaleur. La colophane renferme trois acides (dextropimarique, lévopimarique, abiétique) et des résènes.

Au Codex français de 1949, la colophane était encore indiquée pour fabriquer des emplâtres.


Les chirurgiens médiévaux, Guillaume de Salicet, en particulier, l'utilisent également dans la confection des emplâtres.

    [page révisée le 18/05/2009]