Cumin [retour Glossaire]

Faux Anis, Faux Aneth, Cuminum cyminum L. (Ombellifères), petite herbe annuelle, de 50 cm de haut, spontanée en Egypte, cultivée dans tout le bassin méditerranéen et aux Indes [à noter qu’on appelle parfois Cumin ou Kumin, les fruits du Carum Carvi L. (Ombellifères),très utilisés en Europe centrale et nordique, comme condiment et entrant dans la fabrication de la liqueur appelée Kummel].

Les fruits contiennent 2 à 4 % d’huile essentielle (renfermant le principe actif, l’aldéhyde cuminique) accompagnée de terpènes. Ils sont employés de nos jours comme stimulants aromatiques, carminatifs, emménagogues, aphrodisiaques (pays arabes), condiments (Grande-Bretagne). En usage externe, les cataplasmes de graines sont résolutifs.


Les Romains (Celse le signale) utilisaient le cumin dans l’alimentation.

Au Moyen-Age, la plupart des chirurgiens, Théodoric, Roger de Parme, Guillaume de Salicet, Guy de Chauliac l’utilisent en usage externe, comme résolutif et incarnatif :

“Cumin est chaud et sec. Il s ‘administre avec farine de fève, fleur de camomille, semence et huile d'aneth sur [certaines] tumeurs (...) (Guillaume de Salicet)

“Cumin, semence chaude au troisième et seiche au second, incarnative” (Guy de Chauliac) .

    [page révisée le 19/05/2009]

 =