Guimauve

Appelée aussi Mauve blanche, il s'agit d'Althaea officinalis L. (Malvacées), plante herbacée pouvant atteindre plus d'un mètre de haut. Elle est spontanée dans toute l'Europe, cultivée dans le nord de la France et surtout en Belgique.

La racine, la fleur et la feuille sont employées dans la pharmacopée moderne, pour le mucilage (acide galacturonique, rhamnose, hexoses) qui en est le principe actif : adoucissant, émollient, béchique.

La Guimauve était déjà utilisée par les Anciens Grecs pour ses propriétés émollientes contre la toux.


Au Moyen-Age, la Guimauve porte de nombreux noms : Althéa, Bismalva, Ebiscus, Eviseus, Ibiscus, Malvaviscum, la racine est utilisée poiur ses propriétés résolutives (maturatives) :

    "Guimauve, racine chaude et humide au second avec maturation" (Guy de Chauliac).

Certains auteurs emploient aussi les graines :

    "Althée est chaude avec égalité ; sa racine et sa semence mollifient, adoucissent et mûrissent et résolvent en partie les apostèmes (...)" ( Guillaume de Salicet).

La guimauve entrait fréquemment dans un onguent, appelé de ce fait Dialthée (en particulier chez Roger de Parme et Guy de Chauliac.).

[page mise à jour le 24/02/2004]

=