Introduction

Retour page d'accueil du site      Bas de page

En tant qu'anthropologue, nous nous intéressons depuis longtemps au squelette humain et à la traumatologie, surtout médiévale. Nous avons toujours été surpris par la rareté des blessures osseuses, en particulier guerrières, alors que classiquement, le Moyen - Age est ressenti comme une période éminemment belliqueuse, avec toutes les conséquences corporelles que cela suppose. À la longue, il  a semblé évident  que les  textes médicaux anciens et tout particulièrement, ceux médiévaux, pouvaient  apporter un certain nombre de réponses, en indiquant quels traumatismes rencontraient habituellement les chirurgiens de l'Antiquité puis ceux médiévaux et comment ils les soignaient : ces textes montrent à l'évidence que le traitement des blessures, en dehors de l'acte chirurgical souvent indispensable,  faisait grandement intervenir la  matière médicale : cette partie, fondamentale, du site fait beaucoup appel à la botanique et à la pharmacie : pour la première, le fait que nous avons été, à une époque, (fort lointaine!) assistant en Botanique à l'ancienne Faculté des Sciences de Lyon (quai Claude Bernard), nous a grandement aidé ; pour la seconde, n'ayant pas une formation de pharmacien nous avons donc beaucoup emprunté à certains spécialistes et, en particulier, à R. R. Paris et H. Moyse, auteurs d'un remarquable traité sur la Matière Médicale, de 1440 pages (!) réparties en trois tomes, publiés chez Masson ( Paris ), en 1966, 1967 et 1971. Nous tenons à leur exprimer ici toute ma gratitude .


Après des généralités, concernant l'usage des médicaments utilisés par les chirurgiens médiévaux, c'est un  glossaire détaillé de l'ensemble de ces substances médicales qui est présenté ici  : l'importance de ce dictionnaire et sa spécialisation font qu'aucun éditeur n'a été susceptible de le publier, d'où le recours au web et à ce site perso! 

Le contenu de ce site [issu d'une  Thèse que nous avons soutenue en 1982 : Les blessures et leur traitement au Moyen  - Age d’après les Textes Médicaux anciens et les vestiges osseux ( grande région lyonnaise )] est très technique mais nous pensons que ceux qui prendront le temps de le parcourir pourront trouver ici des renseignements intéressants et voire même, avoir l'envie de poursuivre ces recherches, peut - être dans le but d'une thèse!

A ce sujet, nous tenons à préciser que ces pages sont libres de tout droit et que leur contenu peut être librement utilisé, mais en ayant l'honnêteté ( comme il est d' usage dans le monde scientifique ) d'en préciser l'origine.

Haut de page