Mastic

Sécrétion du Lentisque, Pistacia lentiscus L. var. chia D.C. (Térébinthacées Anacardiacées), arbre méditerranéen, fréquent, en particulier en Grèce.

Le mastic renferme de l'essence (pinène) et une résine (dérivés triterpéniques). Il n'a actuellement aucune application officinale.


Il n'en est pas de même au Moyen-Age où la plupart des chirurgiens ( Roger de Parme, Guillaume de Salicet , Henri de Mondeville, Guy de Chauliac )l'emploient comme vulnéraire répercussif (Guillaume s'en sert pour consolider les fractures et faire régénérer les chairs) :

    "Mastic est chaud et sec. A cause de celà, ce qui est en lui de propriétés styptiques et lénitives convient (...) aux apostèmes avec fornication et son suc convient sur les ulcères, et il produit la chair, et il restaure , les os fracturés (...)" ( Roger de Parme).

    "Mastix, en arabe Ma'sta'ka, gluten romanum [littéralement, colle romaine], Meschelze ; il est chaud et sec au second degré" ( Henri de Mondeville, Synonymes des répercussifs, 71).

    "Mastic, gomme chaude et seiche au second, avec remollissement et confortation" (Guy de Chauliac).

[page mise à jour le 26/02/2004]