Rhubarbe

La botanique moderne distingue les Rhubarbes vraies officinales des Rhapontics [ces dernières tirent leur nom de Rha ponticum, appellation donnée par Dioscoride et Pline, faisant allusion à la région pontique ou Pont-Euxin, c'est-à-dire la Mer Noire actuelle]. La Rhubarbe vraie correspond au genre Rheum [du grec rhâ ou rheon, nom de la racine de Rhubarbe] L., auquel appartiennent plusieurs espèces de Polygonacées. La Rhubarbe officinale correspond à deux espèces de Rheum : R. officinale Baillon et R. palmatum L. var. tangutivum Max. Ces plantes à rhizome volumineux sont spontanées dans l'Himalaya (Tibet).

Sa localisation géographique explique que la Rhubarbe soit l'une des drogues les plus anciennement connues et utilisées en Chine, il y a près de 4500 ans : D. Debuigne (1974, p. 218) signale (en faisant référence aux Recettes du Coffret d'Or, dues à Tchang King. l'Hippocrate chinois) que la Rhubarbe était, avec le Ricin, l'un des purgatifs le plus en usage dans la Chine ancienne.

Le rhizome de rhubarbe renferme 3 à 5 % de dérivés anthracéniques et une petite quantité de tanins, d'où des propriétés laxatives et astringentes. La plante est encore utilisée actuellement comme stomachique et purgative.


Au Moyen-Age, la Rhubarbe apparaît comme une plante mystérieuse, à la fois par sa provenance (elle arrive de Chine-la fameuse Cathay de Marco-Polo-à dos de chameaux ou de chevaux transitant par l'Asie Mineure ou par la Sibérie et la Russie) et par la forme de sa souche rhizomateuse, qui prend parfois des formes humanoïdes, qui ne sont pas sans rappeler la célèbre Mandragore .

L'Ecole de Salerne la préconise dans les maladies du foie. Quelques chirurgiens, Guillaume de Salicet, Guy de Chauliac, l'emploient en usage externe comme vulnéraire  :

    "Rhubarbe est chaude et styptique. On fait avec elle un emplâtre pour l'apostème froid (...) et elle convient à la chute et à la percussion, si elle est bue avec le vin, et si elle est mêlée à l' huile rosat, elle convient à la contusion et rupture" (Guillaume de Salicet).

[page mise à jour le 04/03/2004]

   =