Rose

Genre Rosa [du latin](Tourn.) L. auquel appartiennent de nombreuses espèces de Rosacées.

Les premières Roses, d'origine orientale, furent acclimatées au Moyen-Age dans l'Europe occidentale, après les Croisades.

Quelques espèces de Roses sont officinales : la Rose pale ou Rose aux cent feuilles, Rosa centifolia Mill.; la Rose rouge ou Rose de Provins, R. gallica L. ; 1'Eglantine ou Rose sauvage, R. canina L.

L'emploi des pétales de Roses remonte à la plus haute Antiquité : puisque les tablettes cunéiformes de Gilgamesh en signalent l'emploi comme anti-hémorroïdien. Les pétales des Roses pales et rouges renferment des tanins galliques (surtout la Rose rouge), des pigments anthocyaniques, une huile essentielle contenant des alcools terpéniques : géraniol et citronnellol.

Les Roses sont utilisées surtout comme astringent (collyre, gargarisme). L'Eglantier est employé pour son faux fruit (cynorrhodon) et ses galles (bédeguar) riches en tanins et vitamines (A, P et C), comme antidiarrhéique et dans les affections respiratoires.


Le Moyen-Age (Constantin l’Africain, Guillaume de Salicet, Guy de Chauliac) utilise beaucoup les Rosesqui entrent dans de nombreuses préparations en particulier le fameux miel rosat, que tous les chirurgiens emploient dans le traitement des plaies [dans le nord de la France, on utilise encore de nos jours des pétales de Rose rouge en pommade, dans l'eau distillée, ou dans le vinaigre comme vulnéraire ] :

    "Rose est froide et sèche. Lorsqu'elle est cuite et non exprimée, on en fait alors un emplâtre pour les apostèmes chauds, et elle les résout (...) ; et elle produit chair dans les plaies profondes. Et certains auteurs ont dit que, lorsqu'elle a été pilée, elle extrait les choses qui sont fixées dans la chair comme épines et choses de ce genre" ( Guillaume de Salicet).

    "Rose est fleur, tempérément froide, déclinante à siccité, avec confortation " ( Guy de Chauliac).

[page mise à jour le 04/03/2004]

=