Saule [retour Glossaire]

Genre Salix [nom latin des Saules] (Tourn.) L. auquel appartiennent de nombreux arbres de la famille des Salicacées. Quelques Saules, comme S. alba L., S. purpurea L., S. fragilis L., S. caprea L. ont des propriétés officinales qui étaient déjà connues des Anciens (Assyriens).L'écorce était utilisée comme fébrifuge, les chatons et les feuilles avaient la réputation d'avoir une action sédative des désirs sexuels [au XVI°, Dalechamps dans son Histoire Générale des Plantes préconisait encore le Saule dans ce but (G. Debuigne, 1974, p. 229)]. Actuellement le Saule continue d'être employé dans la pharmacologie populaire. L'écorce contenant des tanins et un composé phénolique (salicoside) est astringente et hémostatique. Mélangée à du vin, elle est considérée comme stomachique et tonique. En usage externe (décoction dans l'eau) elle sert pour nettoyer les plaies. Les feuilles - on le sait - sont réputées pour les cors et les verrues.


Le Moyen-Age ne semble pas avoir beaucoup utiliser le Saule : Avicenne, puis Guy de Chauliac, sont les rares à signaler l'emploi des feuilles en vulnéraire :

"Saule (Salix), arbre froid et sec au second, avec adstriction modérée" (Guy de Chauliac). 

    [page révisée le 14/06/2009]